Camelots de ministres

Fantastique ! Olivier Noblecourt est venu, apparemment, assurer le “service après-vente” des promesses de la ministre Annick Girardin suite aux mouvements sociaux – pas encore terminés, rappelons-le.


Le Tangue est pour l’instant gratuit pour vous, mais pas pour nous. Vous pouvez nous aider tout de suite en nous soutenant ici.


 

Comme sa ministre, il a l’air sympa, le “délégué interministériel à la lutte contre la pauvreté”. Sauf qu’il fait un peu trop le malin, avec des phrases du genre : “Les gens veulent voir que ça change“. Car à chaque crise sociale dans les DOM, des ministres sont venus, ont fait des annonces, la population y a cru, elle s’est fait avoir. Depuis le temps que ça dure, pourquoi ça changerait ?

 

En Guadeloupe, Jégo le messie… mais non !

 

2011 – 2018 : à Mayotte, on change les têtes, les problèmes demeurent…

 

En Guyane, Bareigts au balcon et échographe dans le carton