Fabien Clain, Kréopo ou pas Kréopo ?

Guillaume Hoarau, Manu Payet, Daniel Narcisse… et maintenant Fabien Clain ! N’écoutez pas les Toulousains ou les Normands, ces rabat-joie, le djihadiste est (presque) bien de chez nous. Chouette.


Le Tangue est pour l’instant gratuit pour vous, mais pas pour nous. Vous pouvez nous aider tout de suite en nous soutenant ici.


 

Comme s’il avait vraiment besoin de ça, Fabien Clain, qu’on a surnommé depuis les attentats du 13 novembre, “la voix de Daesh” après qu’il a revendiqué les attaques perpétrées à Paris. En plus de vivre une crise intérieure qui l’a conduit à partir faire le djihad plutôt que de se suicider, deux régions de France s’en approprient l’origine du gusse. Ou comment ajouter au conflit d’identité qui le hante. C’est pas sympa, les copains !

Il est revenu sur le devant de la scène ces jours-ci pour appeler les Français “à se rebeller contre le gouvernement” sur fond de mouvement des “Gilets jaunes”. Ainsi, La Dépêche du Midi a titré : “Le djihadiste Toulousain Fabien Clain appelle les Français à “se rebeller contre le gouvernement“.

L’angle local, coco, y a que ça de vrai. Sauf qu’à neuf mille bornes de la Ville rose, ici même à La Réunion, on veut aussi notre djihadiste. Nou lé pas plis, nou lé pas moin, bordel ! Sur Zinfos974, l’attaque du papier est sans appel : Le terroriste réunionnais Fabien Clain menace la France d’attentats”. Bim, il est à nous ! Alors qui a raison ? Les médias pays ou ceux de Toulouse ? Le Tangue a cherché, et notre bon vieux Fabien Clain dit Abu Adam Al-Faransi, son nom de combattant au sein de l’Etat islamique, est né à Toulouse. Un point pour la Haute-Garonne et avé l’accent s’il vous plaît. Il a ensuite grandi à Alençon, dans l’Orne. Et un point pour la Normandie – qui, pour le coup, n’en a pas fait des tonnes sur “il est à nous“. Ce n’est qu’après qu’il aurait vécu quatre ans au Moufia, à Saint-Denis et fréquenté le collège de la Jamaïque. Après ce court séjour, il est retourné s’installer à Toulouse. Voilà. Désormais on traite les djihadistes comme les acteurs de ciné ou les chanteurs de variété. Clain, c’est un peu notre Gérald De Palmas, version guerre sainte.

Pierre Adrien

 

974 représente ! (Extrait de la fiche Interpol de Fabien Clain)