Pendant ce temps là, Porte de Versailles…

Ambiance festive, au Congrès des maires, où on se remet des petits cadeaux sous l’oeil rieur de Stéphane Fouassin.

Sur Free Dom, sur les rond-points, un peu partout, les Réunionnais cherchent leurs élus. On a déjà retrouvé deux maires (et une conseillère municipale de Saint-André à l’insertion, aussi…), et pour eux, ç’a l’air d’aller pas trop mal : Stéphane Fouassin et Maurice Gironcel sont en effet apparus lundi lors de la première journée du Congrès des maires à la Porte de Versailles. Y en a qui disent qu’ils sont partis se promener, les mauvaises langues.

Tous ces maires qui n’ont manifestement rien d’autre à faire que de discuter entre copains sous les dorures du Sénat puis dans des salles de réunion dans cette période où le climat social sur leurs territoires est particulièrement calme, ont bien évidemment fait tout plein de discours, n’ont pas arrêté de remercier François Baroin, le président de l’Association des maires de France (AMF), se sont promenés, ont fait des selfies, ont raconté des blagues avec Gérard Larcher, le président du Sénat…

Stéphane Fouassin, maire de Salazie, président de l’AMF Réunion et de l’IRT, a même réussi, dans son allocution d’un quart d’heure lors de la journée consacrée aux Outre-mer, à remercier la Région (il en est élu) pour son aide aux collectivités, tout en ne parlant jamais de ce qui se passait au même moment dans l’Île. “Nous devons rétablir le contact. Entendre les difficultés. Comprendre les désespoirs. Etre l’interprète de cette détresse. Nous devons être la courroie de transmission du peuple vers le pouvoir central“, a-t-il dit, parlant du rôle de maire. C’est sûr qu’en allant manger des petits fours avec les potes à Paris pendant que les administrés gueulent pour leur pouvoir d’achat, il a “rétabli le contact“…