Le Tangue est une fouine

Au Jir, Super-Tillier n’a pas sauvé les meubles

Il paraît que le Jir serait à vendre… Vu l’état des comptes, on peut déjà dire que le propriétaire, Abdoul Cadjee, y aura laissé sa chemise. Et ce n’est pas le retour de Jacques Tillier en 2016 qui aura sauvé la baraque. Loin de là.   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

Le foot à Saint-Pierre, une pompe à fric d’argent public

Subventions, emplois municipaux, aides en tous genres… La mairie de Saint-Pierre aide ses clubs de foot à hauteur de millions d’euros, et surtout le plus connu d’entre eux, la JS Saint-Pierroise. Rien n’est trop beau, pour les pousse-cailloux, surtout quand ce sont les Saint-Pierrois qui passent à la caisse.   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

Jumbo, Leclerc, Carrefour… Pris les doigts dans le pot de confiture

Le Tangue a étudié en long en large et en travers le rapport sur les marges de la grande distribution à La Réunion. Un article n’aurait pas suffi, il en a fait plusieurs. Attention, ça hérisse les poils.   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

La croisière, ça use (nos poumons)

L’arrivée récente d’immenses bateaux de croisière à La Réunion pose un énorme problème de pollution de l’air. Et cela ne fait que commencer.   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

Mais qui est derrière les pubs contre l’incinérateur ?

Vous les avez sans doute vus chez nos confrères, ces “publireportages” contre les incinérateurs et vantant l'”économie circulaire”. Le Tangue est parvenu à en dénicher les auteurs, le sujet étant particulièrement politique.   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.