Le plaisir de ne rien branler

Moins de voitures dans les rues, une consommation limitée aux produits de première nécessité, des vacances pour beaucoup de Réunionnais… Vous avez dit catastrophe ?   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.