Adieu, Bois de paille-en-queue, gecko de Manapany et liane savon…

Seulement quelques jours après l’avis du Conseil national de la protection de la nature s’inquiétant notamment de la mise en danger de certaines espèces par les travaux de la Nouvelle route du littoral, l’Observatoire national de la biodiversité a diffusé un rapport alarmant où l’on peut lire que “26 % des espèces évaluées présentent aujourd’hui un risque de disparition au niveau français. Ce risque est nettement plus élevé dans les outre-mer (40 %) par rapport à la métropole (22 %).“

Putain de digue (bis)

Dans son avis rendu fin décembre que Le Tangue a pu lire en entier, le Conseil national de la protection de la nature (CNPN) allume littéralement la Région sur le choix de réaliser une partie de la Nouvelle route du littoral sous forme de digue. En gros, le projet a été pensé avec les pieds, et va bousiller la faune, la flore… voire la falaise entière. 

La bonne nouvelle vient des vendeurs de voitures

C’est Zautos974 qui nous le dit : catastrophe, en novembre, La Réunion a vu ses ventes de tutures diminuer de moitié par rapport à l’année précédente, apparemment à cause des “Gilets jaunes”. Nous on aurait plutôt dit “grâce” :  car si cela a l’air de mettre au fond du trou les importateurs, Le Tangue y voit plutôt une bonne nouvelle, puisque cela fait quand même éventuellement plus de mille bagnoles en moins sur les routes, donc pas mal, aussi, d’épaves qui ne viendront pas squatter les parkings et les casses. Et, peut-être aussi, un peu moins de personnes endettées. Sauf qu’on ne va pas se réjouir trop vite : les voitures qui n’ont pas été achetées en novembre le seront plus tard. Et, surtout, avant novembre, les ventes d’auto avaient progressé de +3,42% par rapport à 2017. Dans un contexte où, depuis 2015, les chiffres des ventes ne cessaient d’augmenter,…