Le JIR à la rescousse des copains

 

Jusqu’à maintenant, Le Tangue avait décidé de laisser les confrères s’emparer du sujet de l’arrêté du maire de Saint-Pierre visant à amender les personnes qui font la manche en centre-ville pendant les vacances scolaires. Ça pue, on sait. C’est dégueulasse, on sait. C’est potentiellement illégal, on sait aussi. Et ça vient de mairies de droite, rien de neuf. Ça flatte surtout les commerçants qui votent pour le maire en place, parce que les pauvres, ils votent pas. Vous pouvez lire par exemple l’excellent édito de Parallèle Sud sur le sujet, et signer la pétition en lien :

 

 

 

Un peu emmerdé par le ramdam que cet arrêté a provoqué, le maire de Saint-Pierre, Michel Fontaine, a donc convoqué une conférence de presse la semaine dernière, où ce dernier a pu dérouler son argumentaire, affirmant que le supposé problème viendrait de “la mendicité agressive” de “6 ou 7 personnes“. Nous avons pu lire ce compte-rendu dans le JIR, où l’argumentaire de Fontaine a parfaitement été repris, et même mieux : un encadré précise qu’il est “peu intéressé par la polémique“, et que “Saint-Pierre est la commune qui aide le plus“. C’est beau, il est vraiment trop fort, ce Michel Fontaine.

Un Michel Fontaine, rappelons-le, “ami” du directeur de publication du JIR, Jacques Tillier, comme celui-ci l’a déjà affirmé. Il était, d’ailleurs, présent à son mariage, avec d’autres VIP, selon un compte-rendu fait à l’époque par Free Dom, dont l’éditorialiste était aussi de la partie (papier aujourd’hui disparu du site à la colombe, mais conservé dans les archives web ), avec le grand patron du JIR, aussi, Abdul Cadjee. Ami, sûrement aussi, avec l’auteur du compte-rendu de la semaine dernière, journaliste politique et éditorialiste au JIR depuis peu, Geofffroy Géraud-Legros. Enfin, on n’en doute pas trop, de leur proximité : 

 

Capture d’écran d’un post publié le 16 mars sur la page (publique) de Geoffroy Géraud-Legros.

 

Bon, alors pour résumer : à gauche, on un journaliste politique du JIR qui écrit des papiers sur le type de droite, maire de Saint-Pierre. Celui de gauche a été un soutien de celui de droite pendant la campagne des municipales de 2020, comme la photo ci-dessus le prouve, entre autres.

Enfin, la dame, au milieu des deux dalons, est Sandrine Aho-Nienne, compagne du monsieur de gauche, 4e adjointe du monsieur de droite au sein du conseil municipal de Saint-Pierre, et conseillère régionale d’opposition. Tout cela fait un joli petit groupe de copains dans lequel, malheureusement, on ne retrouve pas trop de clodos. Z’auront qu’à ce défendre tous seuls, les traîne-savate !

L. C.

 


Le Tangue a besoin de vous pour vivre.

Cet article est gratuit, mais vous pouvez vous abonner pour lire les autres.

Ou filer un p’tit pourboire. Ou un gros, si vous en avez les moyens.