Foire aux questions

 

Qu’est-ce que le Tangue ?

Le Tangue est un site Internet réunionnais d’information satirique, avec un mauvais esprit et une mauvaise foi assumés. Parfois, même, il se croit drôle.

 

Pourquoi Le Tangue est-il payant ?

Il nous paraît essentiel de faire comprendre aux lecteurs qu’on ne peut être indépendant quand le modèle économique repose sur la publicité. Le Tangue n’a de comptes à rendre qu’à ses lecteurs, et pas à telle collectivité ou telle marque de voitures. Ainsi, aucun annonceur ne pourra nous imposer la pression d’un éventuel retrait de ses budgets pubs, puisque nous ne dépendrons pas d’eux.

 

Comment Le Tangue est donc financé ?

Le Tangue n’est financé que par ses abonnements, ainsi que par l’argent injecté par ses fondateurs. Aucun financeur extérieur à la rédaction du Tangue – à part ses abonnés – n’a participé à l’élaboration du budget du Tangue. Dans le cas où une demande d’aide publique serait demandée (aides au développement numérique, aides à la presse, etc.), les abonnés seraient tenus au courant et consultés, mais cela ne changerait en rien la politique d’indépendance du journal.

Précision : en octobre 2020, Le Tangue a reçu une subvention dans le cadre de la “Bourse d’émergence des médias numériques” de la part du ministère de la culture.

 

Pourquoi Le Tangue ne fait presque plus de papier ?

Afin de pouvoir nous éviter une perte de temps en termes de logistique, de facturation et de communication. La faiblesse du réseau de distribution à La Réunion ne facilitant pas la vente de journaux, et les habitudes des Réunionnais évoluant, comme dans le reste de la France, vers les médias dits “numériques”, il nous semblait qu’un site payant était le support le mieux adapté aux habitudes des lecteurs.

 

Qui écrit dans Le Tangue ?

Nous sommes un groupe de journalistes, de dessinateurs et de développeurs ayant le désir d’informer le public réunionnais en toute indépendance. Pour l’instant, aucun salaire n’est versé aux fondateurs, seuls les pigistes sont rémunérés. Nous garantissons à nos lecteurs une information vérifiée et fiable. De plus, nous rappelons que Le Tangue a été créé dans un but d’informer correctement les Réunionnais en priorité, et jamais dans un but lucratif. Si nous espérons en effet pouvoir vivre convenablement de notre métier, il ne sera jamais question pour nous de faire la moindre concession à notre manière de travailler. En clair : nous préférerons être pauvres que de mal vous informer.

Précision : Depuis novembre 2020, le directeur de publication est salarié du Tangue.

 

Puis-je filer mes codes d’accès à des copains ?

Dans l’absolu, rien ne vous en empêche. Mais nous tenons à vous rappeler qu’une presse indépendante n’est pas gratuite ; que si chacun veut pouvoir trouver des informations de qualité, et non soumises aux pressions économiques, il faut le payer. Nous avons réfléchi longuement pour définir un prix juste d’abonnement, qui permet à chacun de pouvoir profiter du Tangue.

 

Avez-vous créé Le Tangue pour vous opposer aux autres médias réunionnais ?

Absolument pas. Nous respectons le travail de nos confrères ; ce qui ne nous empêchera pas de nous foutre un peu de leur figure de temps en temps.

Nous allons essayer de faire notre travail dans notre coin, mais en gardant un œil sur ce que font les voisins. Le Tangue sera un complément de ce que font les autres médias depuis des dizaines d’années, et il ne nous vient pas à l’idée de rentrer dans des stériles guerres de journalistes qui n’intéressent que les journalistes. Nous ne voulons pas nous construire “contre”, mais “avec” quitte, parfois, à vérifier et à contredire les informations de nos confrères.

 

Pourquoi ne peut-on pas commenter tous les articles ?

Les commentaires sont réservés aux articles accessibles uniquement aux abonnés. Ceux-ci, en acceptant de financer Le Tangue, sont au moins liés à nous par le désir de payer pour une presse indépendante, potache et de qualité. Ce seront donc les plus à même d’offrir un point de vue intéressant, des discussions éclairées. Nous pensons que c’est la seule manière pour nous de limiter au maximum les commentaires insultants, racistes, sexistes, etc. Il est cependant toujours possible d’écrire à la rédaction (contact@letangue.re) pour nous faire part d’éventuelles remarques.

 

Pourquoi un abonnement par prélèvement, ou par Paypal ?

C’est la solution la plus simple que nous avons trouvée, et la moins onéreuse. Nous tenons vraiment à garder le plus de temps possible pour la rédaction des articles, et nous décharger au maximum de la partie “administrative” du Tangue. Il est primordial pour nous, cependant, de faciliter vos démarches au sujet de vos abonnements, notamment en rendant aisé une annulation. Dans tous les cas, nous essaierons de répondre à vos questions et à vos demandes le plus rapidement possible. Pour ce qui est de Paypal, il s’avère que c’est une solution de paiement sécurisée et parmi les moins coûteuses et les plus pratiques.

Précision, le 15/04/21, suite à la fin du partenariat avec PayPal, et au passage sur Stripe : Plusieurs possibilités s’offrent à vous : 
Si vous êtes déjà abonné via PayPal : votre abonnement et vos prélèvements continuent. Mais PayPal nous a provoqué récemment quelques sueurs froides, et peut avoir coupé vos prélèvements, sans crier gare. Dans ce cas, ou si vous voulez quitter PayPal, nous vous conseillons de stopper votre abonnement au Tangue, puis de vous inscrire à nouveau. Vous verrez que c’est devenu beaucoup plus simple.
– Si vous êtes abonné après avoir payé un an (ou plus) par chèque ou virement : pour vous, cela ne change rien. A la fin de votre abonnement, vous pourrez vous inscrire à nouveau, par chèque, prélèvement ou directement sur le site.
– Si vous avez tenté de vous inscrire, et que vous avez laissé tomber : recommencez. Cette fois, ça va marcher.
– Si vous ne voulez plus lire Le Tangue : écoutez Free Dom.

 

Que signifient les noms de rubriques ?

Le Tangue se divise en deux parties : Épines et grignotages.

Dans la première, les contenus ne sont accessibles que sur abonnement : vous y retrouverez nos enquêtes (“Le Tangue est une fouine“), nos articles sur l’Outre-mer et les pays de la zone (“Chez les cousins“), sur les croyances (“Crise de foi“), nos portraits, nos reportages gonzo (“Rhum express“) et des recherches dans les archives, et ce qu’on a essayé de nous faire gober (“Un œil dans le rétro“).

Dans la seconde, outre l’édito mensuel, vous lirez ce qui nous a agacé dans l’actualité (“Hérissage de poils“), quelques citations qui nous ont fait rire dans les médias locaux (“Ça n’s’invente pas !“), une citation illustrant la manière dont nos dirigeants se moquent de nous (“Concours l’épine“), une interview imaginaire (“L’interview presque vraie“) et la promotion de personnes dont l’action nous semble profitable aux Réunionnais (“Le Temps des Copains“).

 

Le Tangue sort malgré tout quelques suppléments dans les kiosques. Où puis-je l’acheter ?

Ici : 

 

 

 

Je découvre Le Tangue, par quoi dois-je commencer ?

Vous pouvez écouter une interview du directeur de publication qui parle de son parcours et de la ligne éditoriale du Tangue :

 

 

Sinon, voici une liste d’articles pour comprendre la philosophie du Tangue. C’est un bon début pour vous familiariser avec notre manière de travailler : 

 

Le plaisir de ne rien branler

Putain de digue (bis)

Jean-Luc Poudroux rattrapé par les SwissLeaks

Karl Bellon : “Vous pouvez vous pousser un peu de devant, je ne vois pas la mer.”

Quand les Miss sont prises pour des idiotes

Putain de camions, putain de digue

Rachat de Vindemia par Hayot : cachez ces articles…

On a lu “Requins à La Réunion, une tragédie moderne”

Mais où est Cyrille ? (2)