Le concours l’épine

“On veut des réponses à nos questions !”

Il se mouche pas du coude, le docteur Philippe De Chazournes, un des leaders des antivax pays. Depuis le début de l’épidémie, il raconte n’importe quoi, trouve des morts où il n’y en a pas et promeut des médicaments qui ne fonctionnent pas. Il chouine pour avoir un débat, mais n’écoute pas les réponses qu’on lui donne : nous, ça fait bien longtemps qu’on a arrêté de discuter avec notre mémé sourdingue.

“J’aurais pu tourner ma tête et dire “ce qui se passe ailleurs à La Réunion, ce n’est pas mon problème”. Je me suis dit que je peux pas, je dois aller au combat pour La Réunion.”

Dans le JIR, Ericka Bareigts explique donc qu’elle laisse déjà tomber la mairie de Saint-Denis pour la Région parce que La Réunion aurait besoin d’elle. Selon les informations du Tangue, les employés de l’hôtel de ville ont déjà commencé à agrandir les portes, la tête de l’ancienne ministre ne passant plus à travers . . .   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

“Demain, nous serons davantage offensifs, alliés à d’autres partenaires, en lien plus étroit encore avec nos annonceurs qui se retrouvent dans nos supports, JIR, Clicanoo, Femme Mag, Made in Réunion, JIR TV… Depuis 2018, nous avons créé une agence de communication. Nous répondons aujourd’hui à des appels d’offres publics et sommes capables d’accompagner des acteurs, même politiques, dans leur communication.”

Au moins, le JIR, par la voix de Jacques Tillier dans son édito du 27 novembre, ne fait pas dans l’hypocrisie. Si ses lecteurs espéraient encore un peu d’indépendance de la part du Journal de l’Île, c’est râpé ; son boulot, désormais, c’est de vendre du Didier Robert et des paquets de lessive.