Le concours l’épine

“Il est important pour nous, prêtres, diacres, religieux, religieuses et tous les fidèles laïcs, d’accueillir ce moment comme un appel de Dieu à nous rapprocher de plus en plus de la source eucharistique. Le manque creuse en nous un appétit que l’Esprit comblera le moment venu.”

Ç’eût quand même été dommage que Gilbert Aubry ne profite pas du Covid-19 pour faire de la récup’… Avec un peu de bol, “Se rapprocher de la source eucharistique”, c’est juste rester chez soi à mater Netflix.

David (chasseur de fantôme) : “Etes-vous parmi nous ?”

Voix masculine inconnue : “Hey man”

On apprend donc, dans le JIR (09/02) que les fantômes sont rastas et qu’ils citent des dialogues de Rasta Rockett. “T’es mort, man ?

À moins que le JIR ne soit pas au courant de la définition de “paréidolie auditive”…

“Dans le cadre de la lutte contre la pandémie mondiale qu’est l’obésité, une nouvelle technique se développe depuis trois ans en France : l’endo-sleeve.”

Pandémie rien que ça ? Le JIR du 1er décembre ne fait pas dans la demi-mesure et se plante au passage. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), une pandémie est “la propagation mondiale d’une nouvelle maladie“. Le terme est aussi utilisé dans les cas de transmission des virus. Au JIR, l’emphase est aussi une pandémie qui fait des ravages.

“Il y aura les deux semaines de vacances, en octobre, donc on a regardé, il ne manquera pas tellement l’école, et puis on veillera à tout se passe bien.”

Dans Le Quotidien, le père de Soan Arhimann, un petit garçon qui participe à un des innombrables radio crochets de la télé (là, c’est sur TF1), n’a pas l’air de trop s’inquiéter du fait que son marmaille va manquer plusieurs semaines de cours pour aller faire le guignol à la télé. Le brevet ? Pour Soan, c’est option “Anges de la téléréalité” !