Le Tangue est une fouine

Linfo.re, le racolage à pas cher

Fake news, racolage, articles sans queue ni tête : linfo.re, le site Internet de Antenne Réunion est habitué du n’importe quoi. Faire des économies a finalement un coût.   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

Finale du championnat de rugby : un dopé partout

Lors de la dernière finale du championnat régional de rugby entre le Chaudron et l’Étang-Salé, un joueur de chaque équipe a été contrôlé positif après avoir fait pipi dans le gobelet. Au Chaudron, il s’agissait de cannabis. Plus gênant, l’urine de l’Étang-Saléen contenait beaucoup trop de testostérone. Pour le rugby local, cela commence à faire beaucoup.    Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

La Saint-Valentin c’est (toujours) pas pour les pédés

Les années passent, et se ressemblent : à l’occasion de la Saint-Valentin, et alors que nos confrères dégoulinent d’amour, les couples homosexuels ne sont toujours pas représentés. En revanche, les clichés continuent à s’accumuler.   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

Jet privé, Colas et NRL

La présence, à La Réunion et pour une journée, d’un superbe jet privé à Gillot, laisse penser au Tangue que les représentants du groupement venus négocier la reprise des travaux de la Nouvelle route du littoral avec la Région et la Préfecture n’ont pas voyagé de manière économique et écologique. Et c’est peu de le dire.   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

Sortez les violons pour Ratenon 

Jean-Luc Mélenchon aurait presque réussi à nous faire couler les larmes : pour illustrer la pénibilité de la fonction de député, il a pris en exemple notre Jean-Hugues Ratenon pays.   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.