L’édito

Rachat de Vindemia par Hayot : cachez ces articles…

En quelques jours, deux articles prévus dans les pages du Jir et du Quotidien à propos du rachat de Vindemia par le Groupe Bernard Hayot ont été passés à la trappe. L’occasion pour votre bête à piquants préférée de bomber le torse et de rappeler que, si ça se trouve, elle sert à quelque chose, dans le paysage médiatique local.

Feignasses de fonctionnaires

Comment faire avancer le schmilblick plus vite que ces fainéants de fonctionnaires qui branlent rien ? Ben en privatisant à tout va, tiens. Avec cette technique imparable : les faire passer pour des couillons.