Le Tangue est une fouine

Hayot, la véritable pieuvre

Le rapport rendu vendredi par l’Observatoire des prix, des marges et de revenus (OPMR) concernant le rachat de Vindémia par le Groupe Bernard Hayot (GBH) montre à quel point l’opération pourrait avoir une influence sur les prix, la concurrence et l’emploi. Surtout, elle met en lumière la mainmise de Hayot sur l’économie réunionnaise.   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

Salut les plages, on vous aimait bien…

Les prévisions concernant le futur des plages dans le monde sont alarmistes : les traits de côte pourraient reculer de plusieurs dizaines de mètres, dans le cas d’émissions de gaz à effets de serre élevées. L’océan Indien, dont La Réunion et Mayotte, sont particulièrement concernées.   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

Linfo.re, le racolage à pas cher

Fake news, racolage, articles sans queue ni tête : linfo.re, le site Internet de Antenne Réunion est habitué du n’importe quoi. Faire des économies a finalement un coût.   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

Finale du championnat de rugby : un dopé partout

Lors de la dernière finale du championnat régional de rugby entre le Chaudron et l’Étang-Salé, un joueur de chaque équipe a été contrôlé positif après avoir fait pipi dans le gobelet. Au Chaudron, il s’agissait de cannabis. Plus gênant, l’urine de l’Étang-Saléen contenait beaucoup trop de testostérone. Pour le rugby local, cela commence à faire beaucoup.    Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

La Saint-Valentin c’est (toujours) pas pour les pédés

Les années passent, et se ressemblent : à l’occasion de la Saint-Valentin, et alors que nos confrères dégoulinent d’amour, les couples homosexuels ne sont toujours pas représentés. En revanche, les clichés continuent à s’accumuler.   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.