Non classé

Miss Eco, ou le pompon des concours de “beauté”

Cet énième concours de “beauté” n’est pas seulement sexiste, comme tous les autres : il tente aussi de se donner un vernis écolo très superficiel. Quand on gratte un peu, c’est une catastrophe.   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

Le Tangue, c’est pas open bar

Dans la rubrique “Open bar”, Le Tangue dénoncera systématiquement les articles de nos confrères qui reprennent nos informations sans nous citer, volontairement ou non. Ça commence à bien faire.