Saint-André joue aux apprentis sorciers

En organisant une “désinfection” de ses rues, la ville de Saint-André s’est lancée dans un travail a priori inutile, coûteux et potentiellement dangereux. L’opération ressemble à un coup de com’ aux conséquences inconnues.   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

Autochtone peut-être, par l’opération du Saint-Esprit, sûrement pas

La déclaration par l’ARS du premier cas positif au Covid-19 “autochtone” a affolé beaucoup de Réunionnais qui se sont mis à imaginer un virus qui se promènerait le nez au vent parmi nous. Mais “autochtone” ne veut pas dire “venu de nulle part”.    Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

Vives inquiétudes autour du silence de Jean-Hugues Ratenon

Depuis quarante-huit heures, le député et candidat à la mairie de Bras-Panon n’a plus donné son avis sur aucun sujet, et n’a diffusé aucun communiqué, provoquant la stupeur et l’incompréhension de ses proches et du monde politique réunionnais. Nassimah Dindar et Thierry Robert parlent déjà de “grave faute politique”. Enquête sur un silence troublant.   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

La chloroquine, nouvelle lubie des politiques

Après l’homéopathie, la chloroquine ! Ces derniers jours, plusieurs personnalités politiques réunionnaises ont plongé la tête la première dans le ramdam médiatique, sans doute pour faire plaisir aux électeurs, sans se préoccuper de l’état des connaissances scientifiques.   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

Flou, flux, flair : paroles de soignants

Le Tangue a interrogé plusieurs infirmiers et infirmières pour discuter de leurs conditions de travail, et de la manière dont ils vivent l’épisode du Covid-19. Entre problèmes d’organisation, gestion des flux et sentiment de ne pas avoir été écoutés, il s’agit surtout de parer au plus pressé.    Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

Un pic ? Quel pic ?

Contrairement à ce qui était annoncé mardi, La Réunion n’a pas franchi le “pic épidémique” dans le cadre du SARS-CoV-2. On en est même loin.   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

“Toute la France sera dans la rue”

Les “voyants” interrogés par nos confrères en début d’année ont eu le nez creux : absolument aucun n’a vu venir l’épidémie de coronavirus. À l’année prochaine !   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.