Cinquante ans après, le retour de la sirène

Catherine Deneuve va revenir tourner à La Réunion, cinquante ans après La Sirène du Mississipi. Au vu du synopsis, cette fois, c’est pas du Truffaut.


Le Tangue est pour l’instant gratuit pour vous, mais pas pour nous. Vous pouvez nous aider tout de suite en nous soutenant ici.


 

D’accord, la sirène n’a plus vingt ans. Mais quand même. Accueillir “la Deneuve“, comme on dit dans les bistrots, ça reste un événement. Car c’est officiel désormais : la star du cinéma français remettra bien les pieds à La Réunion le mois prochain. Cinquante ans tout pile après La Sirène du Mississipi. Bebel, par contre, n’est pas du voyage. Cette fois, la “Reine Catherine” revient dans les bagages de deux jeunes réalisateurs qui tourneront dans l’Île de mai à juillet leur premier long métrage. Avec le comédien Vincent Dedienne dans le premier rôle (1). Le projet d’abord baptisé “Les Youkis” s’appellera finalement “Terrible jungle“. 

Mais autant dire qu’à la lecture du synopsis, on est loin de François Truffaut…  “Un jeune chercheur candide étudie sous la houlette d’une célèbre anthropologue, qui est accessoirement aussi sa mère, une tribu d’indiens d’Amazonie, trop pittoresque pour être honnête. Il voit son rêve de devenir un brillant ethnologue s’éloigner. Mais l’attaque du village par les Youkis, tribu d’infâmes individus à la solde d’orpailleurs clandestins, qu’aucun chercheur n’a osé étudier, semble offrir à Erwan l’opportunité de se faire un nom…” Sans préjuger du résultat final, ça respire quand même plus le film à chips que le chef d’œuvre. Excepté peut-être la référence à Gotainer qui fait toujours sourire…

 

 

 

Bref, vous l’avez compris, l’histoire est censée se dérouler en Amérique du Sud. Et l’équipe devrait donc passer le plus clair de son temps en forêt. Dans ce domaine, Bébour-Bélouve a la faveur des pronostics. Encore faudra-t-il trouver des Indiens d’Amazonie à la Plaine des Palmistes pour jouer les bons sauvages ! D’ailleurs, la production s’active. En témoigne cette annonce du 4 avril dernier : “Pour le tournage du long-métrage “Terrible jungle” réalisé par Hugo Benamozig et David Caviglioli avec Vincent Dedienne et Catherine Deneuve, nous sommes à la recherche du profil suivant : Un homme entre 40 à 70 ans costaud, d’origine sud-américaine ou sud-asiatique. Visage pouvant passer pour amazonien, pour incarner Yaguati, un pisteur de jungle. Il peut être d’origine colombienne, sud-américaine, mauricienne, malgache, thaïlandaise. Il faut qu’il parle bien français.”

La prod’ cherche donc des gros mongoles. Mais ils ont précisé : de Mongolie. (source)

Des Mauriciens, Malgaches, Thaïlandais pour jouer des “Amazoniens”, au Tangue, on a hâte de voir ça. Selon nos informations, le Sénateur Albert Ramassamy qui avait joué dans la Sirène ne devrait pas cette fois figurer au casting. Mais si vous vous sentez une âme et une carrure de Guarani ou de Yanomami, vous avez toutes vos chances.

Il faut dire que la production aurait eu plus de candidats si elle avait tourné en Guyane. Mais le département français d’Amérique n’est peut-être pas aussi généreux que la Réunion en matière d’aides publiques. Le site spécialisé Scriptoclap indique en effet une subvention de six cent mille euros du Conseil régional à la société 22H22 Production. Ça vaut sans doute le coup, à ce compte là, de trimballer quelques latinos de Métropole. Même “corpulents”.

En tous cas, l’acteur principal, lui, ne semble pas avoir saisi la différence entre les hauts de Salazie et les bords de l’Oyapock. Dans une interview au Parisien, il déclare : “Et là, je pars en mai à la Réunion tourner “Terrible Jungle“, le premier film d’Hugo Benamozig et David Caviglioli, où je joue le fils de Catherine Deneuve. Ce sera mon premier, premier rôle. Et bizarrement, être deux mois dans la jungle m’effraie plus que de jouer avec Catherine Deneuve.” A priori pourtant, le dernier jaguar de Hell Bourg s’est éteint il y a bien longtemps et Vincent Dedienne devrait survivre au tournage. Et “La Deneuve” saura sans doute le rassurer avant le départ. “La Réunion en 1969 mon coco, c’était autre chose….

 

Alix Rivière

  1. Le casting rassemble également Alice Belaïdi, Jonathan Cohen et Olivier Bonjour.