Des masques, des masques, oui mais après un mois et demi !

 

Un mois et demi qu’ils auraient dû arriver, les masques du Département… Ce matin, donc, Cyrille Melchior nous a fait une “Didier Robert”, en invitant toute la presse – enfin, pas nous, le Département nous boude – au cul des avions pour recevoir des colis contenant des masques depuis la Chine. Le président, dont Le Tangue a narré les promenades déconfinées pendant plusieurs semaines, a donc fait de la pub devant les caméras, expliquant à Imaz Press : “Personne n’est à l’abri, il convient de maintenir les gestes barrières, se laver les mains et bien sûr porter le masque.” Le tout, bien évidemment, expliqué devant les micros sans aucun masque sur la figure. 

Avec notre esprit assez mal tourné, nous avons quand même vérifié un truc, en relisant notre enquête du 24 avril à propos des promesses des collectivités sur les commandes de masques, et surtout des dates d’arrivée de ceux-ci. 

Donc, le 31 mars, le Département annonçait sa commande d’1,5 million de masques. En pleine épidémie à La Réunion, Cyrille Melchior avait alors annoncé : “La réception des masques est attendue courant semaine prochaine.” Ce qui nous amène au 8 avril, à tout casser. Or, ils sont finalement arrivés ce matin, 22 mai, avec un mois et demi de retard, donc. La raison ? Des problèmes d’organisation dans les aéroports chinois, paraît-il. Ce qui est cocasse, c’est que ces problèmes-là existent depuis le début de la crise, et que la Région en a déjà fait les frais. Le 31 mars, donc, Cyrille Melchior savait, déjà, qu’il ne pourrait pas tenir les délais claironnés dans les médias. Aujourd’hui, ces masques commandés bien opportunément au moment où les Réunionnais s’inquiétaient de ne pouvoir en trouver arrivent dans une période où la tension sur ceux-ci est en train de se relâcher. Ils seront distribués aux “partenaires” du Département, et quelques uns partiront à Mayotte. Mieux vaut tard que jamais.

L. C.

 

Personne n’est à l’abri, il convient de maintenir les gestes barrières, se laver les mains et bien sûr porter le masque.” (capture d’écran Réunion 1ère)