Et il est passé où, Bijoux ?

D’une photo à l’autre, le seul représentant des Outre-mer éligible dans le parti présidentiel aux élections européennes a disparu.


Le Tangue est pour l’instant gratuit pour vous, mais pas pour nous. Vous pouvez nous aider tout de suite en nous soutenant ici.


 

On vous a parlé plusieurs fois, au Tangue, de cette petite impression de je-m’en-foutisme de la part du Président et de son parti concernant les Outre-mers. 

Sur l’histoire qui nous concerne aujourd’hui, cela semble se confirmer. Regardez ci-dessous les deux images : en haut, il s’agit de l’affiche officielle de la liste “Renaissance”, celle du parti du président, En Marche !, à l’occasion des élections européennes. Et bas, la première page du programme pour ces mêmes élections, de la même liste. On vous laisse trente secondes.

 

 

Après les grosses erreurs de la présentation de la liste, il y a un mois, où le directeur de campagne ne se souvenait plus du nom de ses colistiers, cette fois, la boulette nous semble plus importante.

Les graphistes – qui lisent Le Tangue, évidemment – auront certainement remarqué que les filtres appliqués ne sont pas les mêmes, que les vestes des dames ont changé de couleur, que les teintes de peau ont été retouchées, que les détourages ont été effectués à la truelle. Les journalistes, que leur ancien confrère, Bernard Guetta, a rouvert un peu sa veste. Les fans de la mixité qu’on a séparé les hommes d’un côté, les femmes de l’autre.

Mais il y a surtout quelqu’un qui a disparu. Et ce quelqu’un, c’est le seul Domien en position éligible chez En Marche!, et Réunionnais qui plus est, Stéphane Bijoux, en dixième position de la liste.  C’est quand même ballot, pour une fois que LREM aurait pu nous faire un peu croire que les Outre-mer, ça l’intéressait…

Allez, que l’ancien directeur des rédactions chez France Ô se rassure : au Tangue, on ne l’oubliera pas dans les jours prochains, promis juré.

L. C.