Ça sent déjà les élections… municipales

Apparemment, les élections européennes ne passionnent pas grand-monde. Car, déjà, Le Tangue a remarqué que cela s’activait au niveau des élections municipales. C’est dans un an, et ça commence déjà à être marrant.


Le Tangue est pour l’instant gratuit pour vous, mais pas pour nous. Vous pouvez nous aider tout de suite en nous soutenant ici.


 

On n’a pas fini de rire, au Tangue. Alors qu’on pensait avoir encore un peu la paix avec les élections – sachant que les Européennes n’intéressent personne ici, du coup Marine Le Pen a bien joué et risque de faire un bon score, bref – voilà que les municipales, qui n’ont lieu que dans un an, commencent déjà à faire parler d’elles. Du moins, pour ceux qui lorgnent sur sur les postes. Autant vous le dire tout de suite, dans les mois prochains, vous allez lire ici et là que trucmuche va s’allier avec machin, que le parti bidule va soutenir tel pékin… Ce sera pas chez nous : ces histoires, on n’y comprend rien et on s’en fout. 

Le Tangue s’en était fait l’écho dès octobre, il faut dire que ç’a sûrement été un des premiers à partir à La Réunion en général, et à Saint-Denis en particulier : Ibrahim Dindar affiche sa trombine un peu partout dans le chef-lieu. Le bougre est déjà au taquet, on a hâte de voir comment il va tenir à ce rythme pendant un an : la dernière folie qu’il s’est payée, des interviews de lui diffusées sur Facebook. Alors on ne va pas s’éterniser sur les vidéos affreuses tournées à l’objectif fisheye, ni d’ailleurs sur ce qu’il y raconte. Dans la première, il parle de lui (en oubliant de préciser, quand même, qu’il a passé sa vie à naviguer entre les différents partis de droite). Dans la deuxième, il évoque plutôt les idées de son parti, la Droite sociale. Et il résume plutôt bien la chose : “Le devoir d’un élu, c’est d’arriver à faire monter ceux qui sont en bas. Nous ne voulons pas un rattrapage en faisant descendre ceux qui sont en haut, on ne veut pas totocher les riches au profit des pauvres (cette phrase est prononcée en créole, NdT).” La Droite sociale, c’est donc ça : aider les pauvres sans toucher aux privilèges des riches. Eh ben bonne chance. Ce qui est rassurant, c’est que dans les commentaires sous les vidéos, ç’a pas l’air d’être la grande passion pour Ibrahim.  

 

Miranville fait des maths et de la com’

 

À La Possession, cela ne vous aura pas échappé, Vanessa Miranville y va gros doigts : la semaine dernière, elle annonçait baisser la taxe foncière sur sa commune de 5% pour l’année prochaine. À peine a-t-on eu le temps de nous remettre de cette nouvelle que cette semaine, elle affirme vouloir être candidate aux prochaines municipales. Énorme. D’après nos calculs, cette baisse de 5% ramènera le taux d’imposition de la taxe foncière à La Possession au niveau de 2017. Donc encore bien au-dessus des taux appliqués lors de son arrivée en 2014. Vanessa a donc cumulé deux de ses talents reconnus : les maths, puisqu’elle les a enseignés, et la com’, qu’elle manie parfaitement depuis 2013. Parce que -5%, ça claque pas mal, aux oreilles des Possessionnais qui ont vu leurs impôts augmenter. Et qu’évidemment, on ne va parler que de ça et pas des quelques menus revirements, notamment sur la carrière des Lataniers. Énorme, ce coup-là, on vous dit…

À part ça, on vient de recevoir une invitation de la mairie de Petite-Île. On vous en parle parce que c’est marrant ; voici donc le petit fichier qu’on a reçu :

 

Nous nous le sommes fait confirmer par la mairie, il s’agit bien de faire le bilan de la mandature du maire Serge Hoareau. Un bilan en avril 2019. Un an avant la fin dudit mandat. Si le maire de Petite-Île avait été le PSG, il se serait qualifié en quarts de finale.

Loïc Chaux