Le Tangue est une fouine

Le foot à Saint-Pierre, une pompe à fric d’argent public

Subventions, emplois municipaux, aides en tous genres… La mairie de Saint-Pierre aide ses clubs de foot à hauteur de millions d’euros, et surtout le plus connu d’entre eux, la JS Saint-Pierroise. Rien n’est trop beau, pour les pousse-cailloux, surtout quand ce sont les Saint-Pierrois qui passent à la caisse.   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

Jumbo, Leclerc, Carrefour… Pris les doigts dans le pot de confiture

Le Tangue a étudié en long en large et en travers le rapport sur les marges de la grande distribution à La Réunion. Un article n’aurait pas suffi, il en a fait plusieurs. Attention, ça hérisse les poils.   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

La croisière, ça use (nos poumons)

L’arrivée récente d’immenses bateaux de croisière à La Réunion pose un énorme problème de pollution de l’air. Et cela ne fait que commencer.   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

Mais qui est derrière les pubs contre l’incinérateur ?

Vous les avez sans doute vus chez nos confrères, ces “publireportages” contre les incinérateurs et vantant l'”économie circulaire”. Le Tangue est parvenu à en dénicher les auteurs, le sujet étant particulièrement politique.   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

Stéphane Bijoux, le Palpatine de France Ô

Il était directeur des rédactions de France Ô, le voici candidat aux élections européennes sur la liste de la majorité présidentielle. Cette même majorité qui a annoncé la fin de France Ô. Les partisans du Côté Obscur apprécieront.   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.