Gilets jaunes

Par où t’es rentré ? On t’as pas vu sortir

Le Tangue en avait un peu marre, de fréquenter du prolo sur les blocages. Alors, cet après-midi, il est allé à la Préfecture, voir du patron, du vrai, du genre qui met des chemises blanches, qui roule en grosse voiture, qui est assommé par les charges et qui trouve que le Smic à 1100 euros, c’est quand même un peu trop. Ça tombait bien, les représentants du monde économique (Medef, CCIR, banques, etc.) étaient reçus par le Préfet. À leur arrivée, les quelques “Gilets jaunes” sur place – la plupart restent sur les routes . . .   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

Le plaisir de ne rien branler

Moins de voitures dans les rues, une consommation limitée aux produits de première nécessité, des vacances pour beaucoup de Réunionnais… Vous avez dit catastrophe ?   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.  

La Réunion flambe, la France a peur… pour ses vacances

“C’est bon ça, coco, des voitures qui crament sous les cocotiers…” Les échauffourées nocturnes auront au moins eu ça de positif : que les médias hexagonaux s’intéressent aux maux réunionnais.   Cet article est payant. Pour le lire, celui-ci et beaucoup d’autres, il vous faut vous abonner. Rendez-vous donc ici. À bientôt.